De la destruction sauvage à la construction fragile, cette performance évoque, par le biais d’un mobilier courant, les relations et situations complexes du quotidien. La table se transforme en chaise mais le ruban adhésif colle mal et les débris restant y sont minutieusement conservé, autant de signes d’une possible nouvelle explosion. Ici comme chez mes contemporain, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

ESAD, Strasbourg 2006

 

De la destruction sauvage à la construction fragile, cette performance évoque, par le biais d’un mobilier courant, les relations et situations complexes du quotidien. La table se transforme en chaise mais le ruban adhésif colle mal et les débris restant y sont minutieusement conservé, autant de signes d’une possible nouvelle explosion. Ici comme chez mes contemporain, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

ESAD, Strasbourg 2006

 

De la destruction sauvage à la construction fragile, cette performance évoque, par le biais d’un mobilier courant, les relations et situations complexes du quotidien. La table se transforme en chaise mais le ruban adhésif colle mal et les débris restant y sont minutieusement conservé, autant de signes d’une possible nouvelle explosion. Ici comme chez mes contemporain, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

ESAD, Strasbourg 2006

 

De la destruction sauvage à la construction fragile, cette performance évoque, par le biais d’un mobilier courant, les relations et situations complexes du quotidien. La table se transforme en chaise mais le ruban adhésif colle mal et les débris restant y sont minutieusement conservé, autant de signes d’une possible nouvelle explosion. Ici comme chez mes contemporain, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

ESAD, Strasbourg 2006

 

De la destruction sauvage à la construction fragile, cette performance évoque, par le biais d’un mobilier courant, les relations et situations complexes du quotidien. La table se transforme en chaise mais le ruban adhésif colle mal et les débris restant y sont minutieusement conservé, autant de signes d’une possible nouvelle explosion. Ici comme chez mes contemporain, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

ESAD, Strasbourg 2006

 

De la destruction sauvage à la construction fragile, cette performance évoque, par le biais d’un mobilier courant, les relations et situations complexes du quotidien. La table se transforme en chaise mais le ruban adhésif colle mal et les débris restant y sont minutieusement conservé, autant de signes d’une possible nouvelle explosion. Ici comme chez mes contemporain, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

ESAD, Strasbourg 2006

 

De la destruction sauvage à la construction fragile, cette performance évoque, par le biais d’un mobilier courant, les relations et situations complexes du quotidien. La table se transforme en chaise mais le ruban adhésif colle mal et les débris restant y sont minutieusement conservé, autant de signes d’une possible nouvelle explosion. Ici comme chez mes contemporain, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

ESAD, Strasbourg 2006

 

De la destruction sauvage à la construction fragile, cette performance évoque, par le biais d’un mobilier courant, les relations et situations complexes du quotidien. La table se transforme en chaise mais le ruban adhésif colle mal et les débris restant y sont minutieusement conservé, autant de signes d’une possible nouvelle explosion. Ici comme chez mes contemporain, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

ESAD, Strasbourg 2006

 

De la destruction sauvage à la construction fragile, cette performance évoque, par le biais d’un mobilier courant, les relations et situations complexes du quotidien. La table se transforme en chaise mais le ruban adhésif colle mal et les débris restant y sont minutieusement conservé, autant de signes d’une possible nouvelle explosion. Ici comme chez mes contemporain, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

ESAD, Strasbourg 2006

 

De la destruction sauvage à la construction fragile, cette performance évoque, par le biais d’un mobilier courant, les relations et situations complexes du quotidien. La table se transforme en chaise mais le ruban adhésif colle mal et les débris restant y sont minutieusement conservé, autant de signes d’une possible nouvelle explosion. Ici comme chez mes contemporain, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

ESAD, Strasbourg 2006

 

De la destruction sauvage à la construction fragile, cette performance évoque, par le biais d’un mobilier courant, les relations et situations complexes du quotidien. La table se transforme en chaise mais le ruban adhésif colle mal et les débris restant y sont minutieusement conservé, autant de signes d’une possible nouvelle explosion. Ici comme chez mes contemporain, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

ESAD, Strasbourg 2006

 

De la destruction sauvage à la construction fragile, cette performance évoque, par le biais d’un mobilier courant, les relations et situations complexes du quotidien. La table se transforme en chaise mais le ruban adhésif colle mal et les débris restant y sont minutieusement conservé, autant de signes d’une possible nouvelle explosion. Ici comme chez mes contemporain, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

ESAD, Strasbourg 2006

 

De la destruction sauvage à la construction fragile, cette performance évoque, par le biais d’un mobilier courant, les relations et situations complexes du quotidien. La table se transforme en chaise mais le ruban adhésif colle mal et les débris restant y sont minutieusement conservé, autant de signes d’une possible nouvelle explosion. Ici comme chez mes contemporain, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

ESAD, Strasbourg 2006

 

De la destruction sauvage à la construction fragile, cette performance évoque, par le biais d’un mobilier courant, les relations et situations complexes du quotidien. La table se transforme en chaise mais le ruban adhésif colle mal et les débris restant y sont minutieusement conservé, autant de signes d’une possible nouvelle explosion. Ici comme chez mes contemporain, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

ESAD, Strasbourg 2006

 

De la destruction sauvage à la construction fragile, cette performance évoque, par le biais d’un mobilier courant, les relations et situations complexes du quotidien. La table se transforme en chaise mais le ruban adhésif colle mal et les débris restant y sont minutieusement conservé, autant de signes d’une possible nouvelle explosion. Ici comme chez mes contemporain, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

ESAD, Strasbourg 2006

 

De la destruction sauvage à la construction fragile, cette performance évoque, par le biais d’un mobilier courant, les relations et situations complexes du quotidien. La table se transforme en chaise mais le ruban adhésif colle mal et les débris restant y sont minutieusement conservé, autant de signes d’une possible nouvelle explosion. Ici comme chez mes contemporain, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

ESAD, Strasbourg 2006

 

De la destruction sauvage à la construction fragile, cette performance évoque, par le biais d’un mobilier courant, les relations et situations complexes du quotidien. La table se transforme en chaise mais le ruban adhésif colle mal et les débris restant y sont minutieusement conservé, autant de signes d’une possible nouvelle explosion. Ici comme chez mes contemporain, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

ESAD, Strasbourg 2006